Accueil Lettres de 1916 Mars 1916 Lettre de Marcelin Cailleau du 2 mars 1916

Lettre de Marcelin Cailleau du 2 mars 1916

0
0
45

Marcelin Cailleau est dans une tranchée sur le front. Il raconte qu’il reçoit un peu d’argent de la part d’amis et que cela lui fait grand plaisir.

Le 2 – 3 – 16

Chers parents

Je vous envoie deux
mots pour vous dire que
je suis toujours en bonne santé
et je désire bien que ma
lettre vous trouve de même.

Je suis encore en tranchée
aujourd’hui mais je crois que
nous sommes relevés ce soir et
ce n’est pas trop tôt car depuis
cinq jours que nous sommes renfermés
dans une cave à six mètres sous terre
c’est bien temps que nous puissions
prendre un peu l’air.

J’ai reçu une lettre du père
Constant Poinot hier.
C’est de très bons amis car ils m’ont
mis un billet de cinq francs
dans la lettre. Ils ne sont pas
aussi avarre que le patron qui
ne ma encore jamais rien donné.
Enfin c’est vrai qu’il n’est pas
obligé.

Allons chers parents je ne
vois plus grand-chose à vous dire pour le
moment je termine ma lettre
en vous embrassant du plus profond
de mon cœur.

Votre fils qui vous aime et
qui pense toujours à vous.
M. Cailleau

Bonjour à Bastienne pour moi
qui m’avait donné une pièce de vingt
sous avant de partir. J’écris en même temps
que vous au père Poinot pour le remercier
de son billet.

02 03 1916 a

02 03 1916 b

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Bruno Blanchet
  • Lettre de Marcelin Cailleau du 14 mars 1916

    Marcelin Cailleau exprime sa joie d’être au repos au bord de la mer avec la possibilité de…
Charger d'autres écrits dans Mars 1916

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lettre de Marcelin Cailleau du 2 décembre 1914

Marcelin Cailleau est en cantonnement en Belgique. Il a bon espoir que la guerre ne durera…