Accueil Lettres de 1915 Juillet 1915 Lettre de Marcelin Cailleau du 4 juillet 1915

Lettre de Marcelin Cailleau du 4 juillet 1915

0
0
73

Marcelin Cailleau est au repos à Verchin dans le département du Pas de Calais.

Le texte ci-dessous reprend l’intégralité du texte en conservant la mise en page, l’orthographe et la syntaxe.

Verchin le 4 juillet 1915

Chers parents

Deux mots pour vous
donner de mes nouvelles qui
sont toujours très bonnes pour
le moment je suis toujours
en bonne santé et j’espère que
m’a lettre vous trouve de
même.
Je vous dirai que je suis
arrivé au repos encore
pour quelques temps mais
je ne sais pas pour combien
de jours
Nous sommes loin des lignes
de feu au moins a 40 kilomètres
Nous sommes a 5 kilomètres de
Fruges nous sommes très bien
cantonner l’on est dans un
château entourer de grands
arbres avec un petit ruisseau
qui coule auprès l’on est
très bien l’on se couche dans
les prés sur l’herbe on se
croirait au bois de Boulogne
Allons chers parents vous voyez
que je suis plus heureux que
vous en ce moment pour esperer
que la guerre se finira
pendant ce repos car voilà assez
longtemps quelle dure.

04 07 1915 a

04 07 1915 b

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Bruno Blanchet
Charger d'autres écrits dans Juillet 1915

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lettre de Marcelin Cailleau du 14 mars 1916

Marcelin Cailleau exprime sa joie d’être au repos au bord de la mer avec la possibilité de…