Accueil Lettres de 1915 Décembre 1915 Lettre de Marcelin Cailleau du 18 décembre 1915

Lettre de Marcelin Cailleau du 18 décembre 1915

0
0
34

Le texte ci-dessous reprend l’intégralité du texte en conservant la mise en page, l’orthographe et la syntaxe.

Le 18 décembre 1915

Chers parents

Deux mots pour vous donner de mes nouvelles
qui sont toujours très bonnes pour le moment
Je suis encore en tranchée mais demain
nous devons être relevés et se ne sera pas de trop
car je commence à être las d’être dans la boue
Nous devons aller à Bruay. C’est une belle petite
ville mais je crois que nous allons y rester que sept
jours et nous reprendrons encore les tranchées. Sa ne
sera pas un bien long repos Allons chers parents je
commence à m’impatienter car voilà déjà quelques jours
que je n’ai pas reçu de vos nouvelles. Enfin je sais
bien que vus n’avez pas aussi bien le temps comme
moi d’écrire car moi c’est ma plus forte ouvrage d’écrire
Allons chers parents je ne vois plus grand chose à vous dire
pour le moment je termine en vous embrassant de tout mon cœur

Votre fils qui vous aime et qui pense toujours à vous

M Cailleau

18 12 1915 a 002

18 12 1915 b

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Bruno Blanchet
  • Lettre de Marcelin Cailleau du 29 décembre 1915

    C’est la fin de l’année 1915. Marcelin Cailleau adresse ses vœux à ses parents avec l’espo…
Charger d'autres écrits dans Décembre 1915

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des magazines créés par des élèves…

Les élèves des classes de CM1/CM2 et de CM2 de l’école élémentaire de Châtillon sur Thouet…