Accueil Lettres de 1918 Février 1918 Lettre de Marcelin Cailleau du 16 février 1918

Lettre de Marcelin Cailleau du 16 février 1918

0
0
45

Cette lettre a la particularité d’être écrite sur du papier à lettre américain.

Le 16 /02/18

Chers parents

Une petite lettre

pour vous donner de mes nouvelles.

Je suis toujours au même patelin.

Ce matin nous avons été continué

nos tranchées. Nous avons parti à sept

heures et nous sommes revenus à 10 heures.

Ça n’a pas été trop dur mais il

faisait pas chaud, depuis quelques

jours il gèle très fort. Ça change

de température bien vite, il y a

huit jours il faisait un temps

superbe. Nous étions bien mieux pendant

qu’il faisait chaud, au lieu de travailler

on pouvait se coucher au soleil, mais

maintenant il faut travailler pour s’échauffer.

Ce soir nous avons repos ce n’est

pas que l’on est bien fatigué mais

on est content quand même. On aime

mieux rester dans le cantonnement

autour du poêle que d’aller se promener

dans la plaine. Demain dimanche

nous aurons repos aussi. Il y aura

théâtre à deux heures. J’espère y aller

ça fera passer une soirée sans trop

s’ennuyer.

Tous les matins aussi je prends

le chocolat au lait. Il y a une

ferme à côté de notre cantonnement

où je prends un litre de lait tous les

matins. Je le prends sans sucre mais

c’est bon quand même.

Allons chers parents je termine car

voilà la soupe qui arrive. Ce soir nous

avons soupe bœuf rôti, choux fleur à la sauce blanche,

salade et confiture et le thé. Je crois que

vous devez pas en avoir autant mais

malgré tout ça j’aimerai encore mieux aller

manger à votre table.

Au revoir je termine en vous embrassant

de tout cœur Votre fils pour la vie

M. Cailleau

J’envoie une cigarette américaine pour mon père il la fumera en se

désennuyant.

 

16 02 18

 

 

16 02 18-b

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Bruno Blanchet
  • Lettre de Marcelin Cailleau du 25 février 1918

    Marcelin Cailleau est avec les américains en tant que « pionnier ». …
Charger d'autres écrits dans Février 1918

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lettre de Marcelin Cailleau du 7 octobre 1916

7 octobre 1916 : Marcelin Cailleau est dans la Somme près des tranchées. Il raconte dans u…